Comment choisir sa taille de chaussures de running ?

Que vous pratiquiez le running de façon occasionnelle ou régulière, prendre le temps de choisir des chaussures adaptées à vos pieds est une étape à ne pas négliger. Découvrez tous nos conseils pour bien choisir votre taille de chaussures de running, afin de vous sentir le plus confortable possible durant la course.

Nos ventes en cours

LES GRANDES MARQUES
EN VENTE PRIVÉE JUSQU’À -70%

Bien mesurer la taille de votre pied

Pour bien choisir vos chaussures de running, il faut tout d’abord connaître votre pointure. Pour cela, rien de plus efficace que de mesurer la longueur du pied en centimètres.

Posez votre pied nu à plat sur une feuille de papier, et, à l’aide d’un stylo, faites un petit trait au niveau du talon et à l’extrémité de votre orteil le plus grand. Prenez ensuite une règle et mesurez la distance entre les deux traits : le tour est joué !

Pour obtenir une mesure vraiment adaptée à vos futures chaussures de running, vous pouvez aussi porter les chaussettes que vous utilisez pour courir. Le résultat n’en sera que plus précis.

Ajouter 1 cm à la longueur de votre pied

Une fois les mesures prises, il faut toujours ajouter environ 1 cm de plus au nombre obtenu. La raison est simple : lorsque vous courez, vos pieds gonflent sous l’effort.

En prévoyant une petite marge, vous éviterez donc d’avoir les pieds comprimés après chaque footing. En plus de cette sensation désagréable d’être à l’étroit, courir dans des chaussures trop serrées n’est pas bon pour la circulation sanguine.

Convertir la longueur du pied en pointure

Ça y est, vous avez votre longueur de pied en incluant la marge ? Il ne reste plus qu’à convertir cette mesure en pointure de chaussures, grâce à un tableau de correspondance. Comme chaque marque est différente, les pointures peuvent varier suivant les modèles. Référez-vous donc de préférence à un tableau mis à disposition par la marque qui fabrique la paire de chaussures de running que vous convoitez.

Comment savoir si vous êtes pronateur, supinateur ou neutre ?

Un autre point capital pour bien choisir la taille de ses chaussures de running, c’est de répondre à la question suivante : avez-vous une foulée pronatrice, supinatrice ou neutre ?

Ces termes d’apparence un peu barbare désignent en réalité l’inclinaison de votre pied lors de chaque pas.

Connaître la forme de votre pied vous permettra de corriger le mouvement de vos foulées et d’éviter ainsi d’éventuelles blessures. L’astuce la plus simple consiste à regarder la semelle d’une paire de chaussures déjà usagées. Si les traces d’usure vont vers plutôt l’extérieur, vous êtes supinateur ; vers l’intérieur, vous êtes pronateur. Enfin, si l’usure se concentre sur la partie centrale de la semelle, vous êtes neutre.

Les fabricants spécialisés en running proposent des modèles adaptés à chaque type de foulée, dotés de renforts intérieurs soutenant votre pied là où vous en avez le plus besoin.

Sur le même sujet : Le drop d’une chaussure : qu’est-ce que c’est ?